Le Liber de causis est un des textes qui a le plus influencé et fasciné les auteurs latins durant plusieurs siècles : conçu au IXe à Bagdad comme une sorte de compilation à partir de plusieurs blocs des Elements de théologie de Proclus qui étaient traduits à partir du grec en arabe, le Liber de causis est traduit à partir de l’arabe en latin et en hébreu vers la fin du XIIe siècle.

Le texte a circulé dans le monde latin sous le nom d’Aristote avant que Thomas d’Aquin ne le rapproche de Proclus après la traduction des Eléments de théologie par Guillaume de Moerbecke en 1268. Avec le Liber de causis toute recherche explore plusieurs traditions majeures de la philosophie: le néoplatonisme grec transformé et recomposé en terre d’islam, est traduit et reçu dans le monde latin en tant qu’ouvrage d’Aristote comme complément – proche du christianisme – du livre Lambda de la Métaphysique.

Les études spécialisées ont étudié plusieurs de ces aspects et relevé des doctrines qui ont eu une influence considérable sur le développement de la philosophie et de la théologie dans l’Occident médiéval. Notre projet de recherche a comme but d’apporter des nouveaux éléments et des outils de recherche en découvrant et mettant en circulation des commentaires latins médiévaux enfermés depuis des siècles dans des manuscrits et qui sont pratiquement inconnus ou peu étudiés par les chercheurs.

 
À la une
Congrès de la Société Internationale Thomas d'Aquin, filiale roumaine
Le corps comme limite et défi
Sinaia
3 – 6 mai 2012
Cours

Initiation à l'édition critique
prof. Dominique Poirel (IRHT, Paris)
5 – 8 mars 2012
Conference
Déchiffrer, éditer, comprendre. Le commentaire d'Hugues de Saint-Victor sur la Hiérarchie céleste du pseudo-Denys l'Aréopagite
prof. Dominique Poirel (IRHT, Paris)
24 octobre 2011
8569